GUEST CHEF SERIE

Interview avec Benoit Sarthou

 

La semaine dernière, du 06 au 08 février, nous accueillions Benoit Sarthou, chef étoilé du Moulin d’Alotz pour un diner 4 mains exceptionnel à la Ruche Moderne. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions…

Est ce que c’est la première fois que tu fais un diner à 4 mains?

Oui! C’est la première fois de ma vie que je fais un diner à 4 mains.. (rires)

Qu’est ce qui t’a convaincu de participer à l’expérience?

J’ai accepté pour la première fois parce qu’Anthony est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, avec qui je m’entends et qui a un peu le même profil que moi. Il est aussi fils de restaurateur, fils de pêcheur, et il a un peu le même dynamisme et la même mentalité que moi au niveau de la cuisine. J’aime son côté humble, qui ne se la joue pas, et je me reconnais là dedans.

Est ce que c’est une expérience qui te plait?

Oui mais j’attends le retour des clients.. Cela me plaira encore plus quand j’aurais le retour des clients! Mais je pense que cela va super bien se passer.. On est prêts, nos plats on les connait, on a tout gouté, les essais sont faits, le lieu est super et super bien organisé donc on peut faire du bon travail.

Rectification le 11/02: C’était une expérience extraordinaire, très très bonne ambiance, une superbe équipe en cuisine et en salle, on est vraiment raccord avec Anthony!

Comment avez vous décidé du menu avec Anthony?

On l’a établi avec des plats et des techniques d’Anthony et des plats et des techniques du Moulin d’Alotz. On a essayé de mélanger les 2 puisque c’est un 4 mains. Par exemple, sur le pigeonneau, Anthony a apporté sa technique de grande maison, et on a combiné les goûts ensemble. On a acheté des jolis produits comme toujours au Moulin et c’est également la marque de fabrique de monsieur Anthony.

Est ce qu’il y a une recette que vous vous voleriez mutuellement?

Moi ce n’est pas une recette en particulier que je vole à Anthony. Il sait faire ce que je ne sais pas faire, il a pleins de mélanges d’épices, d’inspirations de voyage dans sa cuisine. Moi je suis beaucoup plus français!…même si j’ai voyagé! Mais je n’y arrive pas!(Rires)

Anthony: Pourtant, tu mets des épices dans tes plats…

Benoit: Oui, mais je ne vais pas plus loin que le Maroc (rires). Mon tour du monde à moi!

Anthony: Moi cela va être facile, même si j’adore toute la cuisine que fait Benoit. Pour moi, le moulin était vraiment la meilleure table de la côte basque sans hésiter, son plat que j’ai mangé à chaque fois que j’ai été là bas, c’est son homard.

Benoit: 15 ans d’existence pour le homard!! Qui était une inspiration de l’ancien propriétaire, qui dans les années 80 faisait le homard et foie gras! 1980… avec les assiettes 32cm..J’y allais quand j’étais petit. Dans les assiettes, il y avait un demi homard grillé, une demi caille, et une escalope de foie chaud. Ce n’était qu’une entrée!

 D’ou le homard avec foie gras, le mélange et tout ca.. j’ai voulu retrouver le mélange de ma jeunesse un soir de Noël, j’ai fait le plat et il est resté 15 ans à la carte!

Est ce qu’il y a une recette que vous vous voleriez mutuellement?

Moi ce n’est pas une recette en particulier que je vole à Anthony. Il sait faire ce que je ne sais pas faire, il a pleins de mélanges d’épices, d’inspirations de voyage dans sa cuisine. Moi je suis beaucoup plus français!…même si j’ai voyagé! Mais je n’y arrive pas!(Rires)

Anthony: Pourtant, tu mets des épices dans tes plats…

Benoit: Oui, mais je ne vais pas plus loin que le Maroc (rires). Mon tour du monde à moi!

Anthony: Moi cela va être facile, même si j’adore toute la cuisine que fait Benoit. Pour moi, le moulin était vraiment la meilleure table de la côte basque sans hésiter, son plat que j’ai mangé à chaque fois que j’ai été là bas, c’est son homard.

Benoit: 15 ans d’existence pour le homard!! Qui était une inspiration de l’ancien propriétaire, qui dans les années 80 faisait le homard et foie gras! 1980… avec les assiettes 32cm..J’y allais quand j’étais petit. Dans les assiettes, il y avait un demi homard grillé, une demi caille, et une escalope de foie chaud. Ce n’était qu’une entrée!

 D’ou le homard avec foie gras, le mélange et tout ca.. j’ai voulu retrouver le mélange de ma jeunesse un soir de Noël, j’ai fait le plat et il est resté 15 ans à la carte!

Tu as annoncé la reprise du Moulin D’Alotz par Fabrice Idiart... Quelle aventure t’attend personnellement en 2019?

Ca va commencer par des grandes vacances…

Apres 16 ans au Moulin, je ne sais pas encore, je me laisse la porte ouverte à tout.. Au pays basque ou pas, en France ou pas…

ZAZPIAK TRAITEUR EVENEMENTIEL  -  2, rue du Lazaret, 64600 Anglet  -  info@za7piak.com  -  +33 (0)7 70 00 29 30

ZAZPIAK TRAITEUR EVENEMENTIEL 
2, rue du Lazaret, 64600 Anglet  
info@za7piak.com    +33 (0)7 70 00 29 30